Rechercher
  • frederic martinet

Quelques mots sous la lune

Mis à jour : 20 août 2019

La lune se lève sur la Loire, obscure et luisante comme un serpent fabuleux.

De l'épiderme mobile, je lis le foisonnement intérieur, la pulsion de vie autonome et passionnée.

Je regarde à nouveau la lune (ou me regarde-t-elle ?), amie distante des nuits, seul.

La noire-soeur l'entoure, ni vide, ni pleine, abris de la vie, sans doute.


La question reste entière, intégrale, abyssale...de notre être face aux mondes,

De notre espace interne soumis à celui du dehors,

De cette tension qui précède l'émergence,

De tous ces petits instants électriques, pris sur le temps et singulier.


Et puis la pluie-vie recouvrira la terre et le riz poussera.




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout